[A320] Le dégivrage

Silverstar

CONTROLEUR AERIEN
Messages
23 033
Réactions
3 274
Points
3 501
Les rôles du dégivrage et de lantigivrage

Nettoyer (CURATIF - dégivrage), c'est la méthode (pression et température) qui compte, pas le type de produit. On utilise donc en général du type I car c'est le moins cher. Selon les procédures chauffé, pur ou d'oeilué, type I, II ou IV.

Protéger (REVENTIF - antigivrage), plus le produit est visqueux, plus cela absorbe les précipitations qui fondent dans le produit et
donc protège l'avion. Si le produit est trop visqueux, il sélimine plus difficilement lors de la course au décollage de l'avion. Le type II représente donc un bon compromis (la viscosité du produit diminue avec le cisaillement dû à la vitesse lors de la course au décollage). Le produit est appliqué froid car la température ne change rien. Le produit est appliqué comme une peinture (pression, diffusion).

Pour un avion antigivré la veille et n'ayant pas volé depuis, le produit est périmé. Lavion doit donc être dégivré de nouveau ou lavé.

Il existe 3 types de procédures :

  • Sur l'aire dembarquement ou après refoulement (réacteurs arrêtés).
  • Sur l'aire de dégivrage, réacteurs tournants (au ralenti).
  • Sur l'aire de dégivrage réacteurs arrêtés.

Le Commandant doit être informé du type de produit de dégivrage utilisé et de sa concentration afin de pouvoir déterminer le temps de protection à laide de tabl'eaux. A lissue du dégivrage, le personnel au sol devra confirmer ces informations par interphone ou radio.
Léquipage notera l'heure de début de dégivrage afin de s'assurer que le temps de protection ne soit pas dépassé pendant le roulage.

Note : Sur certains terrains les aires de dégivrage sont proches d'un point d'arrêt CAT 3. Si on dégage trop rapidement l'aire de dégivrage, il existe un risque de franchir ce point d'arrêt.
 
Retour
Haut