Atterrissage d'urgence sans le train !

Silverstar

CONTROLEUR AERIEN
Messages
23 048
Réactions
3 289
Points
3 507
Un petit avion a effectué un atterrissage d'urgence sur le ventre à l'aéroport de Goodyear aujourd'hui après avoir rencontré des problèmes de train d'atterrissage.

 
des militaires ? pourquoi ne pas en courte finale "engine stop" ?
 
ex Lufthansa Aviation Training ? Il n'y a plus le logo sur la dérive.
 
J'ai volé à cet aéroport lors de mon ATPL ! Très longue piste.

Bon boulot les deux gars. Ils auraient peut-être pu couper le moteur plus tôt, mais en cas de mauvaise gestion de l'énergie, l'impact auraient été plus violent. Autant garder le moteur, l'assurance couvrira les dégâts.

Amic

Tim
 
Bonjour à tous,
Je m'était posé la même question et une de plus:
ne valait il pas mieux se poser hors goudron?

Tonio
 
Je ne sais pas. Le goudron va racler le fuselage, mais il a la particularité d'être solide et plat. L'herbe est plus molle et irrégulière. Dans le coin, il n'y a pas beaucoup de verdure. Cela va être de la terre dur et sèche avec des cailloux. Les chances de se retourner sont plus grandes. Après ça reste mon avis.

Amic

Tim
 
Et le fait de poser sur du dur facilite l’intervention des pompiers.
Belle maîtrise, ils ont coupé le moteur dès que posé, car l’hélice s’est arrêtée immédiatement, ça aide d’être à deux en pareil cas.

ça n’empêche que le moteur est bon pour une verif, pour voir si le vilebrequin n’a pas morflé.

Jacques
 
Au niveau des professionnels, que vous enseignent t'on lors de vos entrainements?

Tonio
 
La réponse est simple: rien.
Il y a une procédure pour atterrissage train rentré dans le FCOM, mais on ne la pratique pas au simu.
Une QT (qualification de type, entraînement initial sur la machine) c’est environ 45 heures dans le simu soit environ 10 séances. On a absolument pas le temps de tout faire.

Et lors des simu récurrents tous les six mois, on travaille surtout les pannes qui sont les plus susceptibles d’arriver.

Il faut dire avec les redondances qu’on a, plus la sortie manuelle par gravité du train, les chances d’avoir un véritable cas de train qui ne sort pas du tout sont quasi inexistantes.

Sauf erreur de l’équipage qui oublie de le sortir.
Et dans ce cas, L’EGPWS va entrer en fonction, avec un message audio « TOO LOW GEAR » quand on se rapprochera de la planète en configuration atterrissage, mais sans le train.

Si on se pose Flaps 3 il faut d’ailleurs appuyer sur le bouton correspondant sur l’OVH section EGPWS pour que l’alarme fonctionne en CONF3 seulement.

Sur l’Airbus, la flèche « DOWN » à côté de la manette s’illuminerait en rouge en plus du message audio.

Jacques
 
Dernière édition:
Pour un petit monomoteur ou bimoteur, l’idée est de couper la mixture aussitôt que posé voire un peu avant pour diminuer les dommages aux vilebrequins car l’hélice est en prise directe.
Et couper le MASTER également.

Jacques
 
Au niveau des professionnels, que vous enseignent t'on lors de vos entrainements?

Tonio

Hello,

Comme dit JackZ, c'est hautement improbable vues les redondances. Mais il existe cependant 1 à 2 pages sur la technique d'atterrissage train rentré ou partiellement rentré (partial or gear up landing), c'est publié dans le FCTM (sur 737, chapitre 8, non normal operations) et pas le temps ni l'intérêt d'apprendre et de le réaliser au simu.
 
Dernière édition:
Retour
Haut