Les nuages

Silverstar

CONTROLEUR AERIEN
Messages
23 061
Réactions
3 300
Points
3 512


Un nuage est un ensemble de minuscules gouttelettes d'eau (ou/et cristaux de glace) en suspension dans latmosphère qui résulte de la condensation de la vapeur d'eau par refroidissement dans l'air. Ces gouttelettes d'eau ou cristaux de glace sont absorbés par de minuscules impuretés (pollens, aérosol, sel marin) en suspension dans l'air et ainsi forment une masse humide dans latmosphère.
Un nuage, c'est non seulement un genre, mais aussi une espèce, une ou plusieurs variétés, une ou plusieurs particularités qui caractérise sa forme, sa teinte, son épaisseur, sa constitution en impureté, sa texture, sa transparence, son opacité et ses couleurs.

De quoi est constitué un nuage?

De gouttelettes d'eau formées en atmosphère saturée (100 % d'humidité) par condensation de la vapeur d'eau (toujours présente dans latmosphère) en présence de particules solides en suspension appelées noyaux de condensation. Ces noyaux de condensation jouent le rôle de catalyseur et sont d'origines variées :

  • minérale : suie volcanique, cristaux de sable,
  • marine : cristaux de sel marin, sols saturés en eau
  • humaine : combustions industrielles, pollution

De cristaux de glace formés par cristallisation d'une gouttelette d'eau autour d'une particule solide appelée noyau glaçogène dont la température est inférieur ou égale à  0 degré Celsius.

  • 0°C : apparition de cristaux
  • -10°C : les cristaux augmentent en nombre
  • -30°C : augmentation marquée de leur nombre
  • -40°C : augmentation s'ystématique et brutale

Comment se forme un nuage?

Pour qu'un nuage se forme, il faut avant tout de la vapeur d'eau et des noyaux de condensation, sur laquelle la vapeur d'eau contenue dans l'air se déposera pour former une gouttelette. Ces gouttelettes d'eau pour devenir une masse humide doivent subir un refroidissement en altitude car la température baisse tandis que lhumidité augmente pour atteindre leur point de saturation (ou point de rosée). A noter qu'à  haute altitude (plus de 7000 m), une persistance détat de vapeur dans les conditions normales détat solide ou liquide peut survenir, elle est dit en sursaturation. Cet état instable est mis en évidence par les traînées d'avions qui persistent dans le ciel après le passage de l'avion.

A linverse de leur formation les nuages se dissipent lorsque l'air environnant subit un réchauffement puisqu'un air chaud est moins humide qu'un air froid.

Le refroidissement peut être :

  • adiabatique ou soulèvement frontal lorsque par exemple une masse d'air chaude remonte/fait face à  une masse d'air froide (montagne, côtes).
  • isobare ou convection par (advection car de l'air chaud circule sur un sol froid et donc se refroidit par contact "brouillard") ou (rayonnement car lorsque le soleil ne chauffe plus le sol, lhumidité augmente).

Comment distinguer les différents nuages?

Pour déterminer les principaux types de nuages on utilise la hauteur de leur base au-dessus du sol et non l'altitude de leur sommet, en trois étages. Chaque nuage d'une famille est rattaché à  un genre et une espèce. Il peut également être associé à  un descriptif supplémentaire appelé variété.


Genres de létage inférieur nuages de basses altitudes (jusqu'à  6500 pieds), devient brouillard au contact du sol.


Genre Stratocumulus Sc : nuages en banc, nappe ou couche de nuages gris ou/et blanchâtres, ayant des parties sombres, composés de dalles, galets, roul'eaux, daspect non fibreux, soudés ou non.


Genre Stratus St : nuages gris, à  base assez uniforme, pouvant donner lieu à  de la bruine ou à  de la neige en grains. Lorsque le soleil est visible au travers de la couche, son contour est nettement discernable.


Genre Cumulus Cu : nuages séparés, denses et à  contours blancs bien délimités, se développant verticalement en forme de mamelons, de dômes ou de tours, dont la région supérieure bourgeonnante ressemble souvent à  un choux-fleur. Les parties de ces nuages éclairées par le soleil sont, le plus souvent, d'un blanc éclatant ; leur base, relativement sombre, est sensiblement horizontale.


Genre Cumulonimbus Cb : nuages denses et puissants, à  extension verticale considérable, en forme de montagne ou dénormes tours. Une partie de sa région supérieure est lisse, fibreuse ou striée, et presque toujours visible ; cette partie sétale en forme denclume ou de vaste panache. Au dessous de la base de ce nuage, souvent très sombre, il existe fréquemment des nuages bas (pannus) déchiquetés, soudés ou non avec elle, et des précipitations de tous genres, parfois sous forme de précipitations natteignant pas le sol (virga). En présence dorage, on est certain qu'il y a un Cumulonimbus. Le Cb est un milieu aérien hostile qu'il est nécessaire déviter ou de contourner largement (au vent si possible 20 NM minimum).

Genres de létage moyen nuages de moyennes altitudes (entre 6500 et 16000 pieds)


Genre Altocumulus Ac : nuage en banc, nappe ou couche de nuages blancs ou gris, ou à  la fois blancs et gris, ayant généralement des ombres propres, composés de lamelles, galets, roul'eaux, daspect parfois partiellement fibreux ou diffus, soudés ou non.


Genre Altostratus As : nappe ou couche nuageuse grisâtre ou bleuâtre, daspect strié, fibreux ou uniforme, couvrant entièrement ou partiellement le ciel, et présentant parfois des parties suffisamment minces pour laisser voir le soleil au moins vaguement, comme au travers d'un verre dépoli, peut être accompagné de pluie, de neige ou de granules de glace.


Genre Nimbostratus Ns : couche nuageuse grise, souvent sombre, dont l'aspect est rendu flou par des chutes plus ou moins continues de pluie ou de neige qui, dans la plupart des cas, atteignent le sol. Lépaisseur de cette couche est partout suffisante pour masquer complètement le soleil. Il existe fréquemment, au-dessous de la couche et la rendant difficilement visible, des nuages bas (pannus) déchiquetés, soudés ou non avec elle.

Genres de létage supérieur nuages de hautes altitudes (entre 16000 et 36000 pieds)


Genre Cirrus Ci : nuages séparés, en forme de filaments blancs et délicats, de bancs ou de bandes étroites, blancs ou en majeur partie blancs. Ces nuages ont un aspect fibreux (chevelu) ou un éclat soyeux, ou les deux.


Genre Cirrocumulus Cc : nuages en banc, nappe ou couche mince de nuages blancs, sans ombres propres, composés de très petits éléments en forme de granules, de rides, soudés ou non, et disposés plus ou moins régulièrement.


Genre Cirrostratus Cs : voile nuageux transparent et blanchâtre, daspect fibreux (chevelu) ou lisse, couvrant entièrement ou partiellement le ciel, et donnant généralement lieu à  des phénomènes de halo surtout autour de la l'une.
 
Les espèces peuvent se retrouver avec différents genres cité ci-dessus.


Espèce Castellanus Cas : nuages qui présentent, dans une partie au moins de leur région supérieure, des protubérances en forme de petites tours. Ces petites tours, dont certaines sont plus hautes que larges, reposent sur une base commune et paraissent disposées en lignes. Le caractère castellanus est particulièrement apparent lorsque les nuages sont observés de profil. Ce terme sapplique aux Cirrus, aux Cirrocumulus, aux Altocumulus et aux Stratocumulus


Espèce Congestus Con : cumulus présentant des protubérances fortement développées et ayant souvent une extension verticale importante.


Espèce Calvus Cal : cumulonimbus dans lequel quelques protubérances au moins de sa région supérieure ont commencé à  perdre leurs contours.


Espèce Capillatus Cap nuage qui donne généralement lieu à  des averses ou à  des orages, accompagnés souvent des grains et parfois de grêle ; il donne fréquemment n'aissance à  des virga très nettes.


Espèce Floccus Flo : nuages dans laquelle chaque élément nuageux est constitué par un petit flocon daspect cumuliforme, dont la partie inférieure, plus ou moins déchiquetée, est souvent accompagnée de précipitations qui ne touche pas le sol (virga).


Espèce Fibratus Fib : nuages séparés ou voile nuageux mince, composés de filaments sensiblement rectilignes ou incurvés plus ou moins irrégulièrement, et qui ne sont pas terminés par des crochets ou par des flocons.


Espèce Fractus Fra : nuages en forme de lambeaux irréguliers, ayant un aspect nettement déchiqueté.


Espèce Humilis Hum : cumulus n'ayant qu'une faible extension verticale (distance base hauteur).


Espèce Mediocris Med : cumulus à  extension verticale modérée, et dont les sommets présentent des protubérances peu développées.


Espèce Lenticularis Len : nuages en forme de lentilles ou damandes, souvent très allongées et dont les contours sont généralement bien délimités ; ils présentent parfois des irisations.


Espèce Nebulosus Neb : nuages ayant l'aspect d'une couche ou d'un voile nébuleux, ne présentant pas de détails apparents.


Espèce Spissatus Spi : nuages dont lépaisseur optique est suffisante pour qu'ils paraissent grisâtres lorsqu'ils se trouvent en direction du soleil.


Espèce Stratiformis Str : nuages étalés en couche, ou en nappe horizontale de grande étendue.


Espèce Uncinus Unc : nuages souvent en forme de virgules, terminés vers le haut par un crochet, ou par un flocon dont la partie supérieure n'est pas en forme de protubérance arrondie.
 
Et pour finir les variétés et les particularités qui sont des espèces et des genres encore plus variés par rapport à  leur transparence ou leur agencement. En plus des variétés, il existe des nuages accompagnant un autre nuage, généralement plus petit que ce dernier, on les appelle les nuages annexes.

Les variétés :


Intortus In : cirrus dont les filaments sont incurvés très irrégulièrement et paraissent souvent enchevêtrés.


Vertebratus Ve : nuages dont les éléments sont disposés de telle manière que leur aspect suggère celui d'un squelette de poisson.


Undulatus Un : nuages en bancs, nappes ou couches présentant des ondulations. Celles-ci peuvent être observées dans une couche nuageuse assez uniforme ou dans des nuages composés déléments, soudés ou non.


Radiatus Ra : nuages présentant de larges bandes parallèles ou disposés en bandes parallèles qui, par suite de l'effet de perspective, paraissent converger vers un point de l'horizon ou, lorsque les bandes traversent entièrement le ciel, vers deux points opposés de l'horizon, appelés points de radiation.


Lacunosus La : nuages en bancs, nappes ou couches, généralement assez minces, caractérisés par la présence de trous limpides et arrondis, répartis plus ou moins régulièrement et dont beaucoup ont des bords effilochés.


Duplicatus Du : Nuages en bancs, nappes ou couches superposés, situés à  des niveaux peu différents et parfois partiellement soudés.


Translucidus Tr : nuages en banc étendu, nappe ou couche, translucide pour laisser apparaître la position du soleil ou de la l'une.


Perlucidus Pe : nuages en banc étendu, nappe ou couche, présentant des interstices bien marqués, mais parfois très petits, entre leurs éléments. Ces interstices permettent dapercevoir le soleil, la l'une, le bleu du ciel ou des nuages situés au-dessus.


Opacus Op : nuages en banc étendu, nappe ou couche, opaque pour masquer complètement le soleil ou la l'une.


Les particularités :


Arcus Arc : roul'eau horizontal à  lavant d'un Cumulonimbus ou plus rarement d'un Cumulus.


Incus Inc : sommet lisse, fibreux, strié de cumulonimbus en forme denclume.


Mamma Mam : protubérances pendantes à  la base d'un nuage.


Praecipitatio Pra : traînées de précipitations atteignant le sol.


Tuba Tub : colonne sortant à  la base d'un Cumulonimbus ou plus rarement d'un Cumulus.


Virga Vir : traînées de précipitations natteignant pas le sol.

Les nuages annexes :


Pannus Pan : lambeaux déchiquetés, soudés ou non sous Altostratus, Nimbostratus, Cumulus ou Cumulonimbus.


Pileus Pil : sommet en forme de bonnet de Cumulus ou de Cumulonimbus de faible extension.


Velum Vel : sommet de cumulus ou de cumulonimbus de grande extension verticale.
 
Bonjour

Comment reconnaitre les différents types de nuages? Je suis totalement ignorant de ce sujet. Quels types de nuages sont pertinents pour un pilote?
 
Comme partout, il y a des gentils et des mechants, apprend surtout a reconnaitre les méchants.

http://www.pilotfriend.com/av_weather/meteo/clouds.htm
https://content.meteoblue.com/fr/meteoscool/le-temps/nuages/types-de-nuages
https://content.meteoblue.com/fr/meteoscool/le-temps/nuages/types-de-nuages

etc etc

Tu trouveras tout sur le net car un cours de météo ne tiendrait pas ici. Ce qui est important c'est non seulement de les identifier mais de savoir pourquoi tel ou tel type se forme et quelles en sont les caractéristiques physiques et leurs conséquences sur le vol.
 
merci pour votre réponse mais en cherchant dans la recherche du site j'ai trouvé.
 
La météo et surtout les nuages font parties des éléments les moins évidents à  maitriser mais obligatoires pour obtenir son PPL ... AMHA (sic Jack)
 
Sans oublier le Pagodus Nipponus du soleil levant!
MzzuPP.jpg
 
Intéressant tuto !

En aviation, ce qui est important de savoir c'est la première image. Ensuite, il faut comprendre les systèmes de haute et basse pression (+ les fronts) ainsi que les nuages associés. On peut ainsi comprendre l'évolution de la météo et prédire le temps. Par exemple, le matin il fait beau, seulement quelques cirrus Vais je réserver un avion cet après midi ? Un front chaud arrive, ce qui va amener de la pluie. Zut...

En aviation commerciale, le facteur météo na en réalité que très peu d'impact. Quil fasse beau ou brumeux, on va partir. La question sera : combien de carburant emporter ? Pour cela, on se base sur les METAR et surtout les TAF. Une connaissance de la météo globale est toujours un plus évidemment.

Amic

Tim
 
manque la baguette de la barbe à papa .. Et bien sûr ceci est pris en effet optique , on voit pas la main du minot , c'est voulue ..... !
 
Pour voir des nuages lenticulaires, plusieurs conditions requises:
- vent fort et constant en altitude
- perpendiculaire à un relief prononcé (Alpes, Pyrénées ), mais aussi en Corse à plus faible altitude
- pas mal d’humidité.

Sous le vent du relief, l’air se met à onduler sur plusieurs dizaines de kilomètres (imaginer les vagues d’un ruisseau rencontrant un rocher et qui passe dessus). Dans les crêtes des “vagues”, l’air humide est rapidement soulevé sur une faible distance, condensation et formation d’un nuage en cristaux de glace lissé par le vent fort, en couches successives (lentilles, d’où le nom). Sous certaines conditions très laminaires, les nuages s’empilent verticalement comme une pile d’assiettes.
Il peut aussi y avoir plusieurs lenticulaires à la suite à chaque sommet de la vague.
Aucune chance que ça arrive en plaine.
 
Dernière édition:
Retour
Haut